Le recouvrement de créances par un huissier de justice

huissier de justice

La nécessité de faire appel à un huissier de justice pour récupérer une créance intervient quand la première procédure de mise en demeure envoyée par le créancier à son débiteur n’a pas abouti.

Pourquoi faire appel à un huissier de justice ?

Le champs de compétences de l’huissier lui permet de donner des conseils juridiques, de délivrer des actes juridiques qualifiés comme des procédures judiciaires. D’une façon plus conséquente, son statut lui confère la compétence de remettre une assignation ou de faire exécuter une décision de justice. Son statut de juriste lui donne aussi les pleins pouvoirs pour procéder à une saisie bancaire, immobilière et mobilière dans les situations compliquées.

Choisir son cabinet d’huissiers de justice

En ce qui concerne les frais, ils sont tous à la charge du créancier et le coût d’une procédure s’élève entre 3,90% et 11,70% des sommes recouvrées. Pour une intervention juridique d’un huissier en île de France, gwa.fr propose des services compétents et de proximité sur mesure. En effet Le groupe GWA se compose d’ huissier de paris, tous associés, dont la volonté est de garantir un travail de qualité et unique pour chaque client.

La procédure de recouvrement de créances par huissier

Si la première procédure de mise en demeure mise en place par le créancier à son débiteur est restée sans suite, il pourra demander l’intervention d’un huissier de justice pour l’aider à récupérer les sommes d’argent impayées par la mise en œuvre d’une procédure contentieuse. Ce dernier pourra envisager un recouvrement à l’amiable dans un premier temps par l’envoi d’une sommation de payer au débiteur par courrier avec accusé réception. Deux situations peuvent se présenter à l’huissier qui pourra poursuivre ou pas la procédure par la suite :

  • Dans le cas où le débiteur accepte de régler sa situation financière auprès de son créancier en le stipulant par courrier ou par e-mail, la prescription sera suspendue. Le débiteur pourra soit régler la somme entière, soit un échéancier sera mis en place suivant ses capacités à rembourser. Il peut aussi accepter, après avoir donné son accord sur le montant et les modalités de paiement, une saisie sur salaire. A ce niveau là, l’huissier est le seul à avoir la compétence pour délivrer cet acte exécutoire.
  • Dans le cas où le débiteur refuse de régler sa dette, ou ne se manifeste pas dans un délai de 30 jours, la prescription est prolongée de six mois par constat d’huissier. De nouvelles mises en demeure lui seront envoyées. Si malgré ces nouvelles relances, la situation reste inchangée au delà de ces six mois, l’huissier peut recourir à d’autres procédures. Il pourra alors récupérer la dette par voie judiciaire qui permettra la récupération des sommes impayées grâce à la saisie des biens tels que les comptes bancaires, le mobilier, et l’immobilier. À noter que cet acte exécutoire doit provenir d’une décision de justice ou administrative qui autorise l’exécution forcée du paiement des créances.