La différence entre créancier et débiteur

créancier et débiteur

Le créancier et le débiteur sont des termes qu’on rencontre fréquemment dans le domaine juridique ou comptable. Bien que la créance soit différente de la dette, il est évident que le créancier se diffère du débiteur. Sachez donc différencier ces termes en jetant un œil sur ces définitions simples et faciles à retenir.

Le créancier différent du débiteur

Le créancier est la personne qui a une créance envers une autre personne appelée débiteur. Autrement dit, c’est la personne à qui le débiteur doit payer une somme d’argents. Le créancier a ainsi plusieurs droits sur le débiteur. Ce dernier est le redevable vis-à-vis du créancier. Il doit verser une dette au créancier. Du côté du créancier, la somme est appelée créance. Celle-ci doit être certaine, liquide et exigible pour qu’elle puisse faire l’objet de recouvrement de créances. En d’autres termes, la créance est un droit pour le créancier, tandis que la dette est une obligation pour le débiteur.

La relation entre le créancier et le débiteur

Plusieurs circonstances peuvent engendrer une relation entre le créancier et le débiteur, mais de manière générale, cela se forme à partir d’un contrat. Cet accord peut être oral ou écrit. Dans l’idéal, il est indispensable, de conclure le contrat par la manière la plus détaillée. Cela permettrait de simplifier son exécution et son recouvrement. Les contestations relatives à la résiliation de la prestation seront ainsi évitées. D’après les règles de droit, dès que le recouvrement de créances soit effectué, la relation entre créancier et débiteur prend fin.

Le recouvrement de créance

Si le débiteur n’a pas honoré sa dette envers le créancier, le créancier peut exercer une procédure à l’amiable et même judiciaire, si le résultat n’aboutit pas. Pour le cas de l’arrangement à l’amiable, cela consiste, pour le créancier à faire part de relances au débiteur. Cette procédure peut être faite par lettres recommandées ou appels téléphoniques. Si après des relances, le débiteur ne réagit toujours pas, le créancier peut entamer une procédure judiciaire. Pour cela, il ferait mieux de se faire assisté par un professionnel en droit.