Qu’est-ce qu’un créancier privilégié ?

créancier privilégié

Même si les termes créance, dette, créancier et débiteur sont souvent rencontrés, les profanes ont encore du mal à distinguer ces notions juridiques. Concernant le créancier privilégié en particulier, son nom peut donner une idée de sa définition. Cependant, qu’en est-il de ce terme en réalité. Trouvez la réponse dans cet article.

Le créancier privilégié

Pour le recouvrement de créances, il peut y avoir plusieurs créanciers et débiteurs. Un créancier est dit privilégié du moment qu’il dispose de certaines garanties ou suretés vis-à-vis des autres créanciers. Comme tous les autres créanciers, le créancier privilégié bénéficie d’un paiement au moment de l’échéance. Contrairement aux créanciers chirographaires, le créancier privilégié peut avoir un droit spécifique. Il est, pourtant, à noter que les privilèges de chaque créancier privilégié peuvent se différencier de par la nature des garanties dont il dispose, comme un gage ou une hypothèque. Ces sûretés donnent au créancier privilégié un droit de suite ou un droit de préférence.

Le créancier chirographaire

Quant à un créancier chirographaire, il est un simple créancier. Il ne dispose pas de sûreté particulière qui lui confère un paiement en avance par le débiteur. Seulement, le créancier chirographaire, possède des biens qui proviennent du débiteur à titre de garantie. S’il n’est pas payé par le débiteur, le créancier chirographaire peut vendre les biens de celui-ci. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il reste en concurrence avec les autres créanciers. Cela dit, le patrimoine du débiteur est une garantie commune pour tous les créanciers.

La créance, c’est quoi ?

On évoque souvent le terme créance en droit et en comptabilité, mais on ne peut pas forcément maitriser sa définition. Pour le créancier, la créance est une somme d’argents à recevoir de la part d’un débiteur. Elle constitue donc un droit pour le créancier. La créance peut faire l’objet de recouvrement du moment qu’elle soit certaine, liquide et exigible. Si elle se définit ainsi du côté du créancier, la créance est pour le débiteur une dette envers le créancier. Il s’agit donc pour le créancier d’une obligation. Si le débiteur ne paye pas la dette, le créancier peut lui exercer des droits.