Pourquoi choisir le recouvrement à l’amiable ?

recouvrement-amiable

Le recouvrement amiable est la première phase d’une procédure de recouvrement de créances. L’objectif est de relancer le débiteur par téléphone ou par courrier en lui rappelant l’existence, la nature et l’importance de sa dette. Si cette action ne résout pas le problème, le créancier pourra entamer une procédure judiciaire ou envisager une négociation d’un compromis.

Description du recouvrement amiable

Le recouvrement amiable est une démarche permettant aux créanciers de recourir à tous les moyens légaux pour obtenir du débiteur le paiement de sa dette. Le créancier peut être un bailleur, un prêteur, un commerçant, un opérateur de téléphonie… Quand un créancier ne parvient pas à se faire rembourser sa créance, il commence à procéder au recouvrement amiable pour obtenir un paiement volontaire.

Le créancier a le choix entre recourir par ses propres moyens en sollicitant le service recouvrement de sa société ou en mandatant un tiers. Il s’agit de sociétés de recouvrement ou huissier de justice. Dans le cas où la tentative de recouvrement amiable échoue, le créancier poursuit sa démarche de recouvrement en entamment des mesures conservatoires telles qu’un gage, hypothèque… Il peut s’agir de procédures de saisie conservatoire ou recouvrement judiciaire. En faisant appel à une société spécialisée, on peut profiter des avantages du recouvrement amiable.

Processus de recouvrement amiable

Pour débuter une procédure de recouvrement amiable, il faudra commencer par l’envoi d’une lettre de relance. Notons qu’on peut également effectuer la phase amiable en ayant recours à d’autres supports tels que le SMS, e-mail, fax… Toutefois, le recours au recouvrement amiable par courrier manuscrit provenant d’un cabinet spécialisé en recouvrement de créances représente une valeur sûre par le caractère formel et solennel de la lettre. Dans le cas où la phase amiable ne résout pas le recouvrement de la dette, la prochaine étape consiste à expédier une lettre de mise en demeure en recommandé avec accusé de réception. Cette lettre de mise en demeure peut être remplacée par une sommation de payer la remise par un huissier.

Modes de gestion de recouvrement amiable

Une société qui entreprend un recouvrement à l’amiable peut utiliser sa propre structure interne de recouvrement ou mandater un cabinet de recouvrement, un avocat, huissier ou céder la créance à une société d’affacturage. Les grandes entreprises disposent d’un service contentieux qui s’occupe de la gestion des procédures de recouvrement à l’amiable. La société peut mandater ou donner une procuration à un gestionnaire externe. En procédant au rachat de créances, la compagnie vend sa dette à une société d’affacturage. Dans ce cas, elle devient le créancier et assume le risque de défaut de paiement.