Définition de la créance

Définition de la créance

La créance est un paiement dû par un débiteur à un créancier. Elle a lieu du moment que le débiteur n’a pas honorer son obligation envers le créancier à une certaine date d’exigibilité. Passé ce délai, la créance constitue donc un impayé. Pour la recouvrer, certaines démarches doivent être effectuées.

Définition générale d’une créance

La créance est une prestation obligatoire due par un débiteur à un créancier. Il peut y avoir un seul ou plusieurs créanciers et débiteurs. Les deux parties peuvent également être des personnes physiques ou del, elle se diffère du droit de propriété. Le créancier privilégie de protections légales et conventionnelles pour le recouvrement de sa créance. Cependant, il faut que la créance soit liquide, certaine, exigible et a fait l’objet d’une mise en demeure.

Les créances clients en entreprise

Dans une entreprise, on entend par créances clients les sommes dues par les clients de la société. Cette dernière a peut être fourni des biens ou des services aux clients. Si l’entreprise n’est pas encore payée après lui avoir délivré un bien ou un service (accompagné de facture), la somme due devient une créance client pour la société. Pour le recouvrement de créances clients, l’entreprise peut fixer un délai. En général, cette date butoir peut être établie par le client et la société. Dans le domaine de la comptabilité, les créances clients s’inscrivent à l’actif du bilan de l’entreprise, tandis que les dettes figurent au passif.

Recouvrement de créances

Au moment où l’entreprise fait face à des créances clients ou des factures impayées, elle est tenu de procéder à une négociation à l’amiable auprès des clients. Si après la procédure à l’amiable, les clients n’agissent pas toujours, la société peut faire appel à un professionnel de recouvrement pour gérer ce recouvrement de créances. Si la deuxième option n’a pas encore donné des résultats satisfaisants, la procédure pénale peut être entamée. Il à noter que le non paiement des créances a des impacts sur le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) d’une entreprise. Du point de vue légal, le paiement de créances clients ne doit pas dépasser 60 jours en Europe et en France.